Le samedi en goguette (n°6) !

Le samedi en goguette (n°6) !

C’est samedi et toute la semaine, tu as entendu « allez allez, promotion sur les œufs pour faire vos crêpes !! « , « la Chandeleur c’est le 2 février, soyez prêts ! », alors aujourd’hui même si tu sais qu’on est pas le 2 février, ben tu fais des crêpes !!!! et tu sautes de joie (comme les crêpes…et oui j’ose cette blague, m’en fiche).

Première chose primordiale, faut se mettre dans l’ambiance crêpe. Hein ? Si, si, faut te préparer. Pour cela sache déjà qu’aujourd’hui on ne part pas en goguette dehors mais on part en goguette chez soi. Comment est-ce possible me demanderez-vous ? rien de plus simple, follow my leads :

On va se mettre en mode tranquille, pépère, cosy, et profitez de notre intérieur. J’ai récemment lui un article qui prônait les bénéfices de la lecture comme meilleur moyen pour évacuer le stress et s’évader. Le voilà mon moyen de goguetter chez soi, partez en voyage en lisant un livre. Posez vous tranquillement, bien installé, et ouvrez un livre, et ne le lâchez pas. Je suis entrain de lire « Une amie prodigieuse » d’Elena Ferrantes que je vous conseille si vous voulez plonger dans le Naples des années 50 jusqu’à nos jours, une frasque familiale sur 4 Tomes !

Si vous avez des enfants et que, vous posez en silence avec un livre est juste mission impossible, un petit atelier créatif est un très bon moyen d’évasion aussi, jouez avec vos enfants, redevenez enfant vous-même et ça fera un bien fou (relisez mon article de décembre, http://www.goguettetrotter.com/je-suis-retombee-en-enfance-et-cest-trop-bon/).

Une fois détendu, bien chez soi, nous voilà prêt à commencer l’atelier crêpes !! Je vous ai trouvé la recette en plus (voir lien ci-dessous). Et je vous arrête de suite, on ne s’énerve pas si les premières crêpes sont ratées, on ne lance pas des « j’te l’avais bien dit la poêle est pas assez chaude », ou encore des « ma mère a toujours préparé la pâte avec de la fleur d’oranger, je fais pareil, point barre », ou le fameux « mais NOOON ne mets pas de rhum, les enfants vont êtes bourrés ».

On respire, et on fait sauter les crêpes, en se marrant parce que quand même on a 2 mains gauches et qu’elles tombent toutes à côté, et bien sûr en en mangeant 1 sur 2…

  • « c’est moi où la pile n’augmente pas ? « 
  • « … ça doit être toi, pour moi elle monte « .

Il est là le bonheur, cherchez pas plus loin.

Ensuite, je conseille le visionnage d’un vieux film affalés sur le canapé, en se gavant de crêpes et de cidre. La plénitude est atteinte.

Dimanche tu te sentiras peut être grosse ou gros mais heureux et après tout c’est bien ça le principal.

Bon Weekend !

 

T'as aimé? Partage!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Instagram